Corset d’Antan

Elle l’attendait avec impatience, elle prit tout son temps pour ouvrir le paquet qui avait été déposé dans sa boîte aux lettres. Délicatement, elle enleva le papier de soie fin et ses doigts touchèrent le tissu de coutil. Précieux mais solide, il avait traversé l’océan et un siècle. Les baleines avaient laissé quelques petites marques de rouille qui avaient traversé le tissu, à certains endroits. Mais cela ne se voyait presque pas. Son histoire était un mystère. Quelle peau avait-il recouverte ? Quelle chair avait-il enveloppée ? Il ne montrait que très peu de traces d’usure. Probablement quelqu’un de soigneux, ou qui l’avait très peu porté.

En partant du haut, elle serra les lacets, progressivement, jusque vers le bas. Le corset épousait parfaitement son corps jusque sur le milieu de ses fesses. Sa détentrice précédente ne devait pas être si différente d’elle, physiquement. Le caoutchouc des attaches était encore en parfait état, elle put y accrocher ses bas. Alors, elle se retourna vers la caméra et fixa l’objectif.

L.W.

Photo : Conteur d’Histoires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s