Au pays des boîtes à musique

À chaque fois qu’elle voyait l’un de ces mécanismes se mettre en marche, son cœur fondait. L’automate rejouait une musique du passé, tandis que les petites poupées sortaient de leur sommeil. Sur cet air de fête foraine d’antan, les danseuses tournoyaient et faisaient de petits bonds. Qu’elles étaient mignonnes. Elle avait eu envie de leur ressembler. Elle avait mis du rouge sur ses joues, et accentué ses cils. Sur les photographies, probablement que son regard trahirait son émerveillement.

L.W.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s