Le froid

La blancheur d’un paysage enneigé l’émouvait chaque hiver. Dès que la neige recouvrait le sol et les arbres, c’était comme si tout devenait pur. L’air, si sec ; le silence, si profond ; et la lumière, d’un éclat serein. Elle avait froid, mais elle se sentait emplie de douceur. Ces photos lui tenaient à cœur. Elle aimait retourner dans cette région des hauts sapins qui lui était chère. Elle se réjouissait toujours à la vue de ces paysages et de la tranquillité qu’ils dégageaient. Alors qu’elle posait, elle fut envahie de mélancolie et de gratitude. Elle ne pensait plus à rien d’autre.

L.W.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s