La fée de la cascade

Elle se savait épiée, bien que la cascade fût quelque peu éloignée de la civilisation. Elle y retrouva toutefois sa solitude bien-aimée, dans les bras de laquelle il lui était toujours agréable de se laisser aller. L’eau apportait une fraîcheur bienvenue, en cette fin de journée d’août. Elle aimait bien y tremper ses pieds, tout en goûtant à l’aura de mystère qui entourait ce lieu au cœur de la forêt.

L.W.